Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Tonton. Suzanne Dehelly et Dranem

 

Photo Henri Manuel
Extr. de : Excelsior, 23.03.1935
 

 

 

BNF Gallica

 

Tonton

  opérette en 3 actes et 4 tableaux
Texte BARDE (André) (Adaptation française)
Musique LAJTAI (Louis)
Représentations
Représentations à Paris jusqu'en 1944 96 jours
Nouveautés 20/03/1935 - 23/06/1935 P 96 Création
Distribution à la création
M. DRANEM Ambroise
M. LESTELLY (René) Micky
M. DARTHEZ (Robert) Puck
M. CHAMPELL (Germain) Balignan
M. HUBERT (Jean) Péronnet
Mme DEHELLY (Suzanne) Houpette
Mme LORIS (Dany) Janine
Mme ROGER (Germaine) Arlette
Mme ROMANCE (Viviane) Camélia
M. DANGELYS (André) Griollet
M. LOCHE (Marcel) Le Ministre
Mme NOOKY-MAY Marise
Mme JACKY (Maud) Maggy
Mme GAUTHIER (Christiane) Claire
Mme PACQ (Odette) Julia
Mme GALLIA (Edith) Jessy
Mme GUY (Ginette) Peg
Mme CHOBILLON (Simone) Lily
Mme CYTHERA Nelly

décors BERTIN (Emile)
direction musicale CHAGNON (Pierre)
mise en scène GEORGÉ (Ernest)

Programme
1935 Nouveautés
Coll. Jacques Gana
L'Histoire
Résumé de la pièce

× Houpette, grande vedette de music-hall, se repose dans sa propriété du Cap Ferrât, en attendant la prochaine revue qu'elle doit jouer ; mais ce repos n'est qu'illusoire, car elle travaille toujours ; sa maison est organisée comme un ministère avec les différents services : les girls qui répètent leurs danses, la dessinatrice qui prépare les maquettes des costumes, l'auteur de sketehes qui cherche les idées pour mettre la vedette en valeur, le secrétaire, Ambroise, qui répond aux correspondances et dresse les contrats, car c'est un ancien avoué qui s'est ruiné pour elle jadis et est resté chez elle, au pair, trop heureux de vivre encore dans l'atmosphère de celle qu'il aime toujours.
Il y a aussi, parmi les invités, Puck, le nouveau danseur qui doit faire numéro avec elle, or, ceci inquiète particulièrement son entourage, elle a l'air de faire attention à lui ; Houpette, qui n'a jamais perdu son temps à aimer, se sent pincée et elle est à la fois ravie et furieuse ; furieuse parce qu'elle n'aime pas à abdiquer la maîtrise qu'elle a sur elle-même et ravie par ce sentiment nouveau qu'elle n'a jamais connu ; elle lutte encore, mais la chute est proche ; Ambroise, qui l'a remarqué, risque quelques timides observations, lui rappelle qu'elle a deux filles mariées et qu'elle a un âge et une situation qui ne lui permettent pas de faire la petite folle, Houpette l'envoie promener, ses filles sont admirablement casées, l'une, Janine, mariée avec Balignan, un banquier de Paris, l'autre, Ariette, avec Péronnot, un gentleman farmer ; d'ailleurs elles ne viennent jamais rendre visite à leur mère, qui les voit en cachette et rarement, car il importe que les petites camarades ignorent que la grande vedette pourrait être grand'-mère ; leur mariage a eu lieu dans la plus stricte intimité et la mère y a paru sous son véritable nom qui est Louise Bonhomme et a soigneusement caché qu'elle était Houpette ; leur enfance s'est passée à Londres dans une pension où elles sont restées jusqu'à leur mariage et c'est Ambroise, fortuné à cette époque, qui s'occupait d'elles, bien qu'il ne leur fût rien, elles l'adoraient et l'appelaient Tonton.
Par conséquent ce n'est pas l'idée de ses filles, si lointaines, qui pourrait arrêter Houpette dans la passion nouvelle qui l'entraîne ; mais voici que subitement tombe Janine, qui vient se réfugier chez sa mère, elle veut divorcer ; son mari lui fait mener une vie de recluse, qui ne convient pas à sa jeunesse, ni à son caractère ; à peine remise de son émotion, Houpette voit arriver Ariette, qui veut divorcer aussi, mais pour des raisons inverses ; elle n'aime que la vie de famille et son mari est un noceur.
Houpette pense qu'il faut aussitôt éloigner ces preuves vivantes de son âge et elle entreprend de raccommoder ces ménages disloqués ; elle remet 1a croisière amoureuse qu'elle devait faire avec Puck et part avec Ambroise — sa qualité d'ancien avoué peut être utile dans ces histoires de divorce — pour reconduire ses filles chez leurs maris respectifs.
La visite chez ceux-ci et les ruses employées par Ambroise, et qui réussissent mal, font l'objet du deuxième acte à la fin duquel la situation s'est encore aggravée et elle ne se dénouera qu'à la fin du troisième acte, ainsi qu'il se doit.

[Extrait du programme original]

Critiques et articles de presse
L'Illustration Critique.
L'Echo de Paris 22/03/1932 Critique par Paul Gordeaux.
La Vie Parisienne 05/01/1935 Article par Pierre Dargile.
Comoedia 17/03/1935 Article.
Excelsior 17/03/1935 Avant-première.
La Presse 18/03/1935 Avant-première.
La Presse 21/03/1935 Article par Charles Cuvillier.
Paris Soir 21/03/1935 Critique par Pierre-Octave Ferroud.
Comoedia 21/03/1935 Article.
(suite)
L'Européen 22/03/1935 Critique.
Excelsior 22/03/1935 Critique par Emile Vuillermoz.
Le Ménestrel 29/03/1935 Critique par Marcel Belvianes.
La Semaine de Paris 29/03/1935 Critique par Bernard Durieu.
Le Figaro 03/04/1935 Article par Reynaldo Hahn.
Larousse mensuel 01/05/1935 Critique.
Comoedia 05/09/1935 Reprise aux Nouveautés (septembre 1935). Article.
La Semaine de Paris 06/09/1935 Reprise aux Nouveautés (septembre 1935). Critique par François Ribadeau Dumas.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Royalty, 1935

Recueil réunissant :
- La Fille à sa mère
- Tout ça, ça s'arrangera
- Vivre
- Je veux
- Ca demande réflexion
Je pense, j'espère, je rêve


Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre
Je n'ai pas de famille / LORIS (Dany), DRANEM, ROGER (Germaine) (chant)
COLUMBIA DF 1703 (1935)
Je veux / LORIS (Dany), LAMY (Adrien) (chant)
COLUMBIA DF 1703 (1935)

 / 
La Fille à sa mère / DRANEM (chant)
COLUMBIA DF 1702 (1935) - Coll. Jacques Gana
acc. orch. dir. Pierre Chagnon

 / 
Sélection chantée (2 faces) / LORIS (Dany), ROGER (Germaine), LESTELLY (René) (chant)
COLUMBIA DFX 203 (1935) - Coll. Jacques Gana

 / 
Tout ça s'arrangera / DRANEM (chant)
COLUMBIA DF 1702 (1935) - Coll. Jacques Gana
acc. orch. dir. Pierre Chagnon
Par des interprètes n'ayant pas participé à la création
Tout ça s'arrangera / GARDONI (Fredo) (orchestre musette)
PATHE 609 (1935)

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs