Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Au pays des femmes nues. Fernand Gilbert

 

Caricature M Cam
Extr. de : Le Matin, 08.10.1933
 

 

 

BNF Gallica

 

Au pays des femmes nues

 
ou Naked women's land
  opérette en 3 actes
Texte CONTI (Jean) (Livret)
ROLLAND (Fred) (Livret)
Musique GABUTTI (Francesco)
Représentations
Création Lyon Théâtre de l'Horloge   30/11/1932
Représentations à Paris jusqu'en 1944 125 jours
Scala 07/10/1933 - 15/12/1933 P 70 Création
Pavillon 23/12/1933 - 15/02/1934 55
Distribution à la création
M. GILBERT (Fernand) Olive Fadalou
M. DAUGEY (Max) Onésime Papouille
M. LHOSTE (Lucien de) Max Viétone
Mme DORAT (Jany) La reine Misohminouh
Mme DANY (Huguette) Sveltaflor, favorite de la Reine
Mme HOPE (Miss) La Danseuse sacrée
Mme PARISETTE Meilahoussah, surintendant du Palais
Mme FONVAL (Germaine) La Capitaine de la Garde
Mme ARRIAZA (Norette) La Jeune vierge

chorégraphie MORALES (Mme)
décors PREVOST (E.)
direction musicale JACQUES (Georges)
mise en scène GAY (Alexandre)

Programme
1933 Scala
Coll. Jacques Gana

Selon la SACD, la pièce aurait été créée au préalable à Lyon (Th. de l'Horloge, 30 novembre 1932).
Le sujet de la pièce est extrêmement voisin de celui de "L'Ile aux femmes", écrite par René Dastarac en 1929.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Un cinéaste fameux et fort connu à Paris, Max Viétone, que des malheurs conjugaux répétés ont dégoûté de Paris et des femmes, a entrepris sur un petit cotre une croisière dans les mers lointaines, dans le double but d’oublier ses déconvenues conjugales et de réaliser un reportage cinématographique sensationnel.

Alléchés par ses promesses, deux pauvres diables sans emploi ont accepté de le suivre dans sa périlleuse randonnée : Onésime Fifrelin, dit Papouille, Parigot de Ménilmontant, ayant tâté de tous les métiers, sans jamais réussir dans aucun, et Olive Fadalou, un méridional pur sang, qui croit avoir trouvé le filon, en se faisant engager comme matelot, quoiqu’il ne connaisse pas un traître mot de tout ce qui a trait à la navigation.

Une tempête les fait échouer, très mal en point, dans une île inconnue, en plein Océan : l’île de Vashy-Ouiouih, uniquement habitée par des femmes aux mœurs étranges et qui se consolent entre elles de l’absence de tout élément masculin, dont une loi sévère défend, sous peine de mort, l’accès de l’île.

Condamnées à une abstinence perpétuelle, une partie des femmes aspirent à d’autres amours moins mièvres, notamment l’effervescente Meilahoussah, surintendante du palais de la Reine Misohminouh, souveraine de l’île, ainsi que la douce princesse Sveltaflor, surnommée dans l’intimité Flo-Flo, favorite de la Reine.

De complicité avec les deux femmes, qui se réjouissent d’une telle aubaine, Papouille et Olive sont présentés à la Reine comme deux Brahmines venues en pèlerinage pour participer aux mystères sacrés de la déesse Mélimélhomélhali, à l’occasion des grandes fêtes équinoxiales qui doivent avoir lieu. De son côté, Max Viétone, qui trouve là l’occasion de tourner un film sensationnel, parvient à se cacher dans le tabernacle mystérieux de la déesse, où l’attend, sans qu’il s’en doute, la plus étonnante aventure.

Après d’innombrables péripéties du plus haut comique, alternant avec des scènes adroitement et très spirituellement présentées, malgré leur caractère osé, Olive et Papouille sont découverts en compagnie des deux femmes, dans le lit de la Reine, au moment où celle-ci allait s’y coucher à son tour avec Max Viétone.

Comment tout cela se produisit-il et comment finira la pièce ?...

That is the question, que le 3e acte dénoue d’une façon imprévue et fort heureuse.

[Extrait du programme original]

Critiques et articles de presse
Le Matin 08/10/1933 Critique.
Notre Temps 08/10/1933 Le silence est d'or. Critique par JN.
La Rampe 15/10/1933 Critique par André Lénéka.
Comoedia 01/11/1933 Critique par Madeleine Portier.
Le Ménestrel 17/11/1933 Critique par Maurice Bouvier-Ajam.


Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre
Belle nuit / DANY (Huguette) (chant)
CRISTAL 5671 (1933)

 / 
Il pleut des femmes / DAUGEY (Max) (chant)
CRISTAL 5671 (1933) - Coll. Jacques Gana
acc. orch. Marcel Groffe, dir. Georges Jacques

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs