Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

La Petite bonne d'Abraham. Nita Laury

 

Photo
Extr. de : Programme original de "La Petite bonne d'Abraham" (reprise, Moulin Bleu, 1921)
 

 

 

Coll. Jacques Gana

La Petite bonne d'Abraham. Air détaché : Le Chameau (chant seul)

 

Photo V. Henry
 

 

 

Internet

La Petite bonne d'Abraham. Félix Gandera

 

Photo
Extr. de : Comoedia, 21.07.1921
 

 

 

BNF Gallica

La Petite bonne d'Abraham. André Mouézy-Éon

 

Photo
Extr. de : Comoedia, 21.07.1921
 

 

 

BNF Gallica

La Petite bonne d'Abraham.

 

Photo Henri Manuel
Extr. de : Comoedia, 23.07.1921
 

 

 

BNF Gallica

La Petite bonne d'Abraham. Armande Cassive

 

Caricature
Extr. de : Comoedia, 13.07.1924
 

 

 

BNF Gallica

 

La Petite bonne d'Abraham

  Opérette en 3 actes
Texte GANDERA (Félix) (Livret)
MOUÉZY-ÉON (André) (Livret)
Musique POLLET (Marcel)
Représentations
Création Paris Edouard VII   13/12/1917
Représentations à Paris jusqu'en 1944 147 jours
Moulin Bleu 21/07/1921 - 17/09/1921 P 59
Marigny 13/07/1924 - 08/10/1924 88
Distribution à la création
Mme DEVAL (Marguerite) Sara
Mme MORLAY (Gaby) Agar
Mme JERDAAN Tsilla
Mme BOREL (M-L) Madaï
Mme SERGYS (Germaine) Ophir
M. DUBOSC (André) Abraham
M. MAUREL (Louis) Eliézer
M. OUDART (Félix) Magog
M. PUYLAGARDE Assur

costumes TIBURCE
décors CHAMBOULERON
décors MIGNARD
direction musicale TOULMOUCHE (Frédéric)

Programme
1917 Edouard VII
Coll. Jacques Gana
1921 Moulin Bleu (reprise)
Coll. Jacques Gana

La distribution donnée est celle de la création, au Th. Edouard VII (1917)

L'Histoire
Résumé de la pièce

× La petite bonne d'Abraham, c'est Agar, comme chacun sait, et l'on voit dans l'opérette de MM. Mouëzy-Eon et Gandéra, le dit patriarche et sa vieille barbe, et sa femme Sara qui parle de sa stérilité et son fidèle serviteur Eliezer qui ne serait pas fâché de dégommer le patron et de prendre sa place comme chef de tribu sous prétexte que la descendance d'Abraham n'est pas assurée.

C'est d'ailleurs autour de ce point délicat que tourne l'opérette. Sara n'ayant pas d'enfants il faut qu'Abraham en obtienne d'Agar... Mais Abraham est un patriarche d'un certain âge...

C'est une petite histoire biblique un peu difficile à raconter à cause de sa gaieté parfois trop précise mais charmante à écouter et dont il semble inutile de déflorer les gracieux détails en les racontant par avance au spectateur.

[Extrait du programme original, Edouard VII, 1917]

Abraham n’ayant pas eu le temps, ni les moyens, au cours de sa longue vie, de donner un enfant à ça femme Sara, il est sur le point de perdre ses prérogatives de chef de tribu.

Eliezer brigue sa succession, qu’il obtiendra sans aucun doute, à moins qu’une flamme inattendue ne permette au patriarche de manifester plus éloquemment ses... capacités.

Sara, plutôt que d’accepter une semblable déchéance, n’ignorant pas d’autre part que ses charmes périmés ne sont plus un piment suffisant pour réveiller la verve du patriarche fatigué, accepte de se sacrifier. Elle consent à ce que prenne place sur la couche patriarcale la jeune Agar, sa domestique égyptienne, qui, elle l’espère, aura hérité de la fertilité d’une mère prolifique.

Sara a cependant excité les appétits d’un robuste chamelier, tandis que la jeune vierge roucoulait, avant tout ce complot, avec le berger Assuf.

L’heure du sacrifice a sonné. On amène, en grande cérémonie, la vierge sous la tente d’Abraham. Le malheureux patriarche, après de vains et courageux efforts, tombe béatement dans le plus paisible des sommeils. Le chamelier surprend Sara, venue pour découvrir où en sont les opérations, et l’entraîne, afin de lui exprimer sa passion, dans la tente la plus proche. Quant à Agar, elle se réfugie dans les bras d’Assur qui remplace vigoureusement l’impuissant patriarche.

De cette nuit mouvementée résultent deux enfants. C’est plus qu’il n’en fallait pour qu'Abraham maintienne ses droits.

[Extrait de "Comoedia", 13 juillet 1924]

Critiques et articles de presse
Le Gaulois 14/12/1917 Critique par Louis Schneider.
La Rampe 02/07/1921 Reprise au Moulin Bleu (juillet 1921). Critique.
La Rampe 02/07/1921 Reprise au Moulin Bleu (juillet 1921). Photo.
Comoedia 21/07/1921 Reprise au Moulin Bleu (juillet 1921). Avant-première par Louis Handler.
Comoedia 23/07/1921 Reprise au Moulin Bleu (juillet 1921). Critique par Max Viterbo / Marcel Rieu.
Le Ménestrel 29/07/1921 Reprise au Moulin Bleu (juillet 1921). Critique par Pierre de Lapommeraye.
Comoedia 13/07/1924 Reprise à Marigny (juillet 1924). Critique par Paul Nivoix.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Max Eschig, 1925

Partition complète (62 p.) 1917
Conseils de Sara
Duo de Sara et d'Abraham
Invocation d'Eliezer
Le Chameau


Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs