Accueil     Présentation     Liens     Remerciements     Actualité du site     Contact  
  Oeuvres     Auteurs     Compositeurs     Interprètes     Techniciens     Editeurs     Théâtres     Chronologie     Documents     SACD    
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Violette de Montmartre. Livret

 

 

 

 

Coll. Jacques Gana

Violette de Montmartre. Partition complète (24 x 32 cm)

 

 

 

 

Coll. Jacques Gana

 

Violette de Montmartre

 
(trad. de Das Veilchen von Montmartre)
  opérette en 3 actes
Texte BRAMMER (Julius) (Livret)
GRUNWALD (Alfred) (Livret)
EDDY (Max) (Adaptation française)
MARIETTI (Jean) (Adaptation française)
Musique KALMAN (Emmerich)
Représentations
Création mondiale (VO) Vienne (Autriche) Johann Strauss Theater   28/03/1930
Création en France
(ou en langue française)
Marseille Variétés   12/10/1932
Représentations à Paris jusqu'en 1944 32 jours
Porte Saint Martin 19/12/1935 - 19/01/1936 32 Création
Distribution à la création
M. VILLABELLA (Miguel) Raymond Florey, peintre
M. CASTEL (Edmond) Picassiette, huissier
M. FLORENCIE (Louis) Le Ministre
M. NOVAN (René) Sigismond Margès, musicien
Mme SCHOENE (Lotte) Violette
Mme ROUSSEAU (Louisette) Ninon
Mme BLANC (Jeanne) Bébé
Mme ORLY (Yvonne) Un Chasseur
M. BEHAR (Marco) Leblond

chorégraphie VELTCHEK (Vaslav)
direction musicale MOSSÉ (Sylvio)

La distribution donnée est celle de la création parisienne.

L'Histoire
Résumé de la pièce

× Il s’agit donc d’une petite chanteuse des rues de Montmartre, Violette, qui, soustraite à son indigne tuteur, est adoptée par le trio d’artistes qu’a imaginé Murger (un peintre, un poète, un musicien). Le peintre, Raoul, a un modèle, Ninon, qu’un protecteur-ministre transforme en vedette d’opérette. Elle est appelée à interpréter l'œuvre commune du poète et du musicien, mais en restant l’amie du peintre, dont elle reçoit malencontreusement un billet de rupture au cours de la représentation. Elle refuse de jouer. Violette la remplace, et, avec le succès, conquiert du même coup la main de Raoul, tandis que Ninon retourne à son ministre.

[Extrait du "Ménestrel", 27 décembre 1935]

Critiques et articles de presse
L'Illustration Critique.
Paroles et Musique 01/12/1935 Critique.
Comoedia 19/12/1935 Article.
Excelsior 19/12/1935 Avant-première.
L'Echo de Paris 19/12/1935 Avant-première par Didier Daix.
Paris Soir 22/12/1935 Critique par Pierre-Octave Ferroud.
Le Figaro 25/12/1935 Article par Reynaldo Hahn.
Excelsior 26/12/1935 Critique par Emile Vuillermoz.
Le Ménestrel 27/12/1935 Critique par Paul Bertrand.
La Vie Parisienne 04/01/1936 Critique par Hugues Delorme.
Larousse mensuel 01/02/1936 Critique.
Editions imprimées

(chant-piano sauf mention contraire)

Editeur : Max Eschig, 1936

Partition complète (175 p.)
Livret (208 p.) 1935


Enregistrements 78T/mn
Par les créateurs au théâtre

 / 
Sélection / ROUSSEAU (Louisette), GENIO (Marcel) (chant)
JAP 514235 (1939) - Coll. Jacques Gana
acc. orch. dir. Fernand Warms
Par des interprètes n'ayant pas participé à la création

 / 
L'Amour renaît un jour / GAUDIN (André) (chant)
DECCA F 45036 (1933) - Coll. Olivier Escavi Daranc
Ne flirtez pas Joséphine / DOBBRI (orchestre)
PARLOPHONE 80102 (1932)
Pot pourri / LIVSCHAKOFF (Ilja) (orchestre)
POLYDOR 23725 (1932)
Sélection (2 parties) / FUHS (Julian) (orchestre)
ULTRAPHONE AP 337 (1932)

 / 
Violettes... / GAUDIN (André) (chant)
DECCA F 45036 (1933) - Coll. Olivier Escavi Daranc

Site conçu et réalisé par Jacques GANA - Illustrations et enregistrements sonores © leurs éditeurs et ayants droit respectifs